logo ofaenr

 

 
 
 
fullscreen

Espace Adhérent

> > > > RTE et AIE : Étude sur le système électrique à forte proportion d’EnR

RTE et AIE : Étude sur le système électrique à forte proportion d’EnR

Commandité par le ministère de la Transition écologique en 2019, le rapport « Conditions et prérequis en matière de faisabilité technique pour un système électrique avec une forte proportion d’énergies renouvelables à l’horizon 2050 », réalisé par Réseau de transport d’électricité (RTE) et l’Agence internationale de l’Énergie (AIE), identifie quatre ensembles de conditions techniques indispensables pour pouvoir s’engager dans un mix électrique comportant une part élevée d’énergies renouvelables d’ici 2050.

Les deux organismes conviennent qu’un système électrique ne recourant pas à la production conventionnelle est possible, avec une stabilité et une sécurité d’alimentation qui seraient garanties malgré la variabilité des énergies éolienne et photovoltaïque. Des adaptations du réseau et des évolutions techniques seraient en revanche nécessaires pour assurer son fonctionnement. Plus précisément, il serait nécessaire de développer fortement les sources de flexibilité, notamment le pilotage de la demande, le stockage à grande échelle, les centrales de pointe et les réseaux de transport d’interconnexion transfrontalière. Si le système était amené à comporter une part importante de PV distribué, il faudrait poursuivre l’évaluation des impacts sur le réseau de distribution et la sûreté du système électrique. En outre, une révision du dimensionnement des réserves opérationnelles et du cadre réglementaire correspondant s’impose, et des efforts à l’égard du développement des réseaux de transport et de distribution d’électricité à partir de 2030 sont nécessaires, estiment RTE et AIE. Ces efforts pourront être partiellement intégrés au renouvellement des actifs de réseau vieillissants.

Retour aux actualités