logo ofaenr

 

 
 
 
fullscreen

Espace Adhérent

> > > Le cabinet climat adopte des objectifs pour la politique climatique allemande à 2030

Le cabinet climat adopte des objectifs pour la politique climatique allemande à 2030

Le 20 septembre, jour de la grève mondiale pour le climat, appelée de ses vœux par le mouvement « Fridays for Future », le gouvernement fédéral a publié les points clés (en allemand) d’un programme sur la lutte contre le changement climatique pour 2030 par l'intermédiaire du « cabinet climat ». Ce plan doit aboutir à une nouvelle loi avant la fin de l’année. Ce document de 22 pages présente les mesures pour les différents secteurs, permettant d’atteindre les objectifs climatiques de l'Allemagne d'ici 2030.

Les points clés du paquet sont l’introduction d’un prix du carbone pour les secteurs du transport et de la chaleur, non couverts par l’ETS à partir de 2021. Cette taxation du carbone sera mise en place via un mécanisme national de marché d’émissions.

De 2021 à 2025, le prix du CO2 sera fixé par le gouvernement. À partir de 2026, les prix seront déterminés par enchères avec un corridor de prix. Le prix de départ sera de 10 €/tCO2 en 2021 et atteindra progressivement 35 €/tCO2 en 2025. En 2026, une quantité maximale d'émissions sera fixée, avec une fourchette de prix comprise entre 35 et 60 €/tCO2. Les acteurs obligés de ce marché seront les distributeurs et fournisseurs de combustible et carburant.

Ce nouveau système de marché sera complété par de nouvelles mesures de soutien et d'allégement de taxes pour les citoyens et l'industrie ainsi que par des mesures réglementaires dans différents secteurs. En outre, il a été décidé de conserver le format du « cabinet climat » dans un rôle de vérification des objectifs par secteur. Chaque ministère se verrait attribuer des objectifs individuels et, en cas de manquement, devrait présenter un plan d’action pour atteindre les objectifs dans les trois mois suivants.

Le cabinet climat a décidé, entre autres, des mesures suivantes à mettre en œuvre d'ici 2030 :

Dans le secteur du bâtiment :

  • Introduction d’un crédit d’impôt de 20 % pour les mesures de rénovation énergétique
  • Prime de 40% pour la conversion de chauffage au fioul vers un système de chauffage efficace
  • Interdiction de l’installation d’un chauffage au fioul neuf à partir de 2026, si des alternatives de chauffage bas-carbone sont possibles
  • Accélération du programme de rénovation de quartiers


Dans le secteur de l'énergie :

  • Baisse de la production d'électricité issue du charbon sur la base des recommandations de la « Commission charbon »
  • Extension de la part des énergies renouvelables à 65 %
  • Poursuite du développement et modernisation complète de la cogénération
  • Conversion et extension des réseaux de chaleur


Dans le secteur du transport
:

  • Extension de l'infrastructure des bornes de recharge pour la mobilité électrique à un total d'un million de bornes de recharge d'ici 2030
  • Promotion du passage à la voiture électrique ; 7 à 10 millions de véhicules électriques doivent être immatriculés d'ici 2030
  • Développement des carburants à base électrique et élaboration d'une stratégie nationale sur l'hydrogène d'ici fin 2019


Dans le secteur industriel
 :

  • Regroupement de divers programmes de soutien et adoption d'un programme national de décarbonation pour le soutien de projets dans le domaine des industries à fortes émissions.
  • Adoption des mesures juridiques nécessaires à la mise en œuvre du programme avant la fin de l’année.


Les recettes attendues issues de l'introduction prévue d'un prix du CO2 seront utilisées, entre autres, pour promouvoir des mesures de lutte contre le changement climatique. En outre, des mesures sont proposées en faveur des consommateurs, entre autres, l’augmentation de l'allocation de déplacement, la diminution du prix de l'électricité grâce à la réduction du prélèvement pour l'électricité renouvelable (EEG-Umlage) et l’augmentation des subventions au logement. Les fonds restants seront investis dans des programmes de promotion et d'incitation visant à réduire les émissions de CO2 en Allemagne. Pour plus d’informations, consultez le site du gouvernement allemand.

Retour aux actualités