logo ofaenr

 

 
 
 
fullscreen

Espace Adhérent

> > > > Augmentation de la demande d’énergies fossiles

Augmentation de la demande d’énergies fossiles

Selon un communiqué de l’AFP, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoit que, d’ici 2022, la demande mondiale de pétrole pourrait surpasser les niveaux atteints avant le début de la pandémie, ce qui n’est pas conciliable avec les efforts mondiaux nécessaires pour contenir le réchauffement climatique. En mai, l’AIE avait publié une feuille de route (en anglais) dans laquelle elle décrivait les trajectoires possibles pour décarboner le secteur de l’énergie et limiter le réchauffement climatique. Elle préconisait notamment de stopper dès maintenant tout nouveau projet d’exploration pétrolière ou gazière et d’arrêter la vente de voitures thermiques neuve au-delà de 2035.

Le réseau REN21 a également publié un rapport (en anglais) relatif aux énergies fossiles. Il y indique que leur part dans la consommation d’énergie mondiale est aussi élevée qu’il y a dix ans : en 2019, elles représentaient encore 80,2 % de la consommation d’énergie finale contre 80,3 % en 2009. Au cours de la même période, la part correspondante des énergies renouvelables est passée de 8,7 % à 11,2 %. Le rapport souligne l’avancée de la production d’électricité renouvelable : presque toutes les nouvelles installations y sont renouvelables, avec plus de 256 GW installées dans le monde en 2020.   

Retour aux actualités