logo ofaenr

 

 
 
 
fullscreen

Espace Adhérent

> > > > Annonce de mesures européennes contre la hausse des prix de l’énergie

Annonce de mesures européennes contre la hausse des prix de l’énergie

Le pétrole, le charbon et le gaz naturel sont devenus significativement plus chers sur les marchés des matières premières à l’automne. L’indice des prix des matières premières énergétiques (en anglais) de l’Institut international d’économie de Hambourg (Hamburgisches Weltwirtschaftsinstitut, HWWI) a augmenté de 11,3 % en septembre par rapport au mois précédent. Selon le HWWI, la reprise de l’économie mondiale et, en particulier, l’augmentation de la demande d’électricité en provenance de Chine cumulée à une pénurie de l’offre ont été la cause de cette augmentation. Les prix du gaz naturel européen ont été multipliés par quatre par rapport à l’année précédente. Selon le HWWI, les stocks de gaz naturel ont fortement diminué suite à l’hiver particulièrement long et froid en 2020/2021. Les installations de stockage n’ont pas été complètement réapprovisionnées en raison de la reprise économique et de l’augmentation de la demande qui en a résulté.

En réponse à la hausse des prix de l’énergie, la Commission européenne a présenté le 13 octobre une série de mesures aux États membres permettant d’en atténuer les effets (communiqué de presse). À titre d’exemple, les États membres pourraient utiliser les recettes, en hausse, issues du système européen d’échange de quotas d’émission pour soutenir les ménages à faibles revenus via des bons ou des réductions d’impôts ciblées. En outre, des aides publiques ou des réductions d’impôts pourraient être octroyées aux entreprises. La discussion menée sur les mesures à plus long terme lors du sommet des chefs d’État et chefs de gouvernement européens, qui s’est tenu les 21 et 22 octobre, n’a donné aucun résultat. Toutefois, la Commission européenne, en collaboration avec l’Autorité européenne des marchés financiers (AEMF), a été chargée d’examiner le fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz ainsi que du marché du CO2 d’ici mi-novembre.

Retour aux actualités