logo ofaenr

 

 
 
 
fullscreen

Espace Adhérent

> > > > AIE : effet de rebond des émissions après la pandémie

AIE : effet de rebond des émissions après la pandémie

Selon un rapport (en anglais) de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la pandémie de Covid 19 et la récession économique qui en a résulté ont entraîné la plus forte baisse jamais enregistrée des émissions mondiales de gaz à effet de serre. La demande d’énergie primaire a baissé de près de 4 % dans le monde et les émissions liées à l’énergie ont diminué de 5,8 %, soit la plus forte baisse depuis la Seconde Guerre mondiale. En termes absolus, les émissions ont diminué de 2 000 millions de tonnes de CO2, ce qui correspond à peu près aux émissions annuelles de l’Union européenne. Dans le même temps, les énergies renouvelables ont atteint la part la plus élevée jusqu’à présent dans le mix énergétique, soit plus de 20 %. La baisse des émissions a été principalement réalisée lors de la première vague de la pandémie ; une fois celle-ci maîtrisée et l’activité économique relancée, les émissions ont rebondi et ont atteint en décembre 2020 un niveau jusqu’à 2 % supérieur à celui de décembre 2019. L’AIE souligne que la reprise rapide de la demande d’énergie et des émissions dans de nombreuses économies laissent présager que les émissions de CO2 augmentent encore considérablement cette année.

Retour aux actualités