logo ofaenr

 

 
 
 
fullscreen

Espace Adhérent

> > > > Éolien en mer : nouvelles avancées annoncées par le gouvernement

Éolien en mer : nouvelles avancées annoncées par le gouvernement

Lors d’un déplacement à Dunkerque, le 10 mai, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a tenu une conférence de presse sur l’éolien en mer. À cette occasion, elle a réaffirmé son engagement pour cette technologie et sa détermination à accélérer son « déploiement […] à l’avenir ». Elle a également exprimé son souhait de voir les premiers parcs s’installer en France sous son mandat de ministre. La piste d’un projet éolien conjoint avec la Belgique en mer du Nord a été évoquée. En amont de ce discours, plusieurs avancées ont été annoncées par le gouvernement :

  • Le 26 avril, le dialogue concurrentiel a été ouvert pour un nouveau parc éolien en mer posé au large de la Normandie (voir le communiqué de presse). Ce huitième parc aura une capacité de près de 1 000 MW. En janvier 2021, la procédure de mise en concurrence avait été lancée à la suite d’un débat public (voir le compte rendu). Six candidats ont été sélectionnés pour participer au dialogue concurrentiel qui permettra d’élaborer, en concertation avec le gouvernement, le cahier des charges dans les prochains mois. Le lauréat sera nommé en 2022 et le parc sera mis en service en 2028.
  • Le 21 mai, le MTE a annoncé la zone retenue pour l’un des deux parcs d’éoliennes flottantes au large de la Bretagne d’environ 250 MW (voir communiqué de presse). La zone se situe au-delà de 15 km des côtes, en face de Belle-Île et Groix. Le débat public pour ce parc s’était achevé en décembre 2020 (voir le compte rendu). La procédure de mise en concurrence avait été lancée le 30 avril dernier pour une date limite des candidatures le 1er juillet.

Pour rappel, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) fixe un objectif de capacité installée pour l’éolien en mer de 2,4 GW en 2023 et 5,2 à 6,2 GW en 2028.

Retour aux actualités