logo ofaenr

 

 
 
 
fullscreen

Espace Adhérent

> > > Le gouvernement présente les éléments clefs du soutien financier pour les régions charbonnières

Le gouvernement présente les éléments clefs du soutien financier pour les régions charbonnières

Le 22 mai 2019, le gouvernement fédéral a présenté les éléments clefs (en allemand) d'une future loi de renforcement économique et d’infrastructure pour les régions touchées par la fin du charbon (Strukturstärkungsgesetz Kohleregionen).

La loi s’appuie sur les travaux de la « Commission charbon », un groupe de travail réunissant des représentants des régions charbonnières, du secteur de l’énergie, des syndicats et des associations environnementales et qui avait été mandaté pour élaborer un consensus politique pour la fin du charbon dans le pays. Elle avait recommandé dans son rapport final (en allemand), publié en janvier 2019, d’allouer aux régions charbonnières allemandes un total de 40 milliards d'euros en fonds publics, repartis sur une période de 20 ans. Cette proposition est la base des points clefs décidés par le gouvernement fédéral. En outre, le ministre fédéral des finances, Olaf Scholz, et les gouvernements des Länder affectés par la fin de charbon se sont mis d’accord (en allemand) sur un programme d’action immédiate, qui alloue aux régions minières des fonds supplémentaires – 240 millions d'euros au total.

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie (bassin minier rhénan) recevra 37 % des subventions, 25,8 % pour la région de Lausitz dans le Brandebourg, 25,2 % pour la Saxe et 12 % pour la Saxe-Anhalt. Près des deux tiers des fonds seront réservés à des projets présélectionnés et seront investis davantage dans des infrastructures suprarégionales. En outre, des institutions de recherche et des autorités fédérales doivent être créées ou relogées dans les régions.

Ces points clefs devront être intégrés dans le futur projet de loi, qui devra être présenté au vote du Parlement. Pour plus d’informations sur le rapport de la « Commission charbon », veuillez consulter le mémo de l’OFATE à ce sujet.

Retour aux actualités