logo ofaenr

 

 
 
 
fullscreen

Espace Adhérent

> > > Renforcement de la coopération franco-allemande avec le traité d’Aix-la-Chapelle - L’OFATE salue l’approfondissement de la coopération dans le domaine de l’énergie

Renforcement de la coopération franco-allemande avec le traité d’Aix-la-Chapelle - L’OFATE salue l’approfondissement de la coopération dans le domaine de l’énergie

Au-delà de l’approfondissement des initiatives dans les domaines déjà abordés par le traité de l’Elysée de 1963 et du renouvellement d’un engagement clair vis-à-vis de l’Europe, les 28 articles de ce traité signé le 22 janvier 2019 à Aix-la-Chapelle élargissent la coopération bilatérale dans les régions frontalières et dans les domaines de la sécurité, du numérique, de l’énergie et du climat. Dans la salle de couronnement de l'Hôtel de ville d'Aix-la-Chapelle, Emmanuel Macron, président de la République française, et Angela Merkel, chancelière de la République fédérale d’Allemagne, ont souligné le caractère unique de l’amitié franco-allemande et ont affirmé leur volonté d’adapter cette coopération aux circonstances actuelles et de la faire vivre par des projets concrets.

Sven Rösner, Directeur de l’Office franco-allemand pour la transition énergétique (OFATE) et Antoine Chapon, Directeur adjoint, saluent le renforcement de cette coopération bilatérale. L’OFATE, agissant pour le dialogue franco-allemand sur la transition énergétique depuis bientôt 15 ans, se tient à disposition pour la mise en oeuvre des projets concrets dans son domaine de travail.

Un renforcement de la coopération sur la transition énergétique

Les domaines de l’énergie et du climat, qui étaient cités à la marge dans le traité de l’Elysée de 1963, se voient accorder une importance nouvelle dans le traité d’Aix-la-Chapelle. Celui-ci souligne en effet l’engagement des deux nations pour la mise en oeuvre des objectifs de l’accord de Paris et prévoit de renforcer leur coopération dans ce domaine ainsi que sur tous les aspects en lien avec la transition énergétique. La chancelière fédérale Angela Merkel a souligné dans son discours le fait que ce dialogue approfondi était d’autant plus important que la France et l’Allemagne n’ont pas toujours suivi la même voie sur ces questions par le passé.

Les 15 projets prioritaires définis par le traité incluent l’élaboration conjointe d’un projet de reconversion du territoire autour de la centrale nucléaire de Fessenheim ainsi que le renforcement de la coopération bilatérale en matière d’énergie et de climat, notamment dans le cadre de l’élaboration des plans nationaux pour l’énergie et le climat (NECP). L’OFATE se tient à disposition des gouvernements pour les soutenir dans ces projets.

À propos de l’Office franco-allemand pour la transition énergétique (OFATE)

Fondé en 2006 par les gouvernements français et allemand, l’OFATE est une plateforme d’informations et d’échanges entre les acteurs de la transition énergétique. Ses missions consistent à soutenir le dialogue bilatéral entre les administrations françaises et allemandes et à informer et mettre en réseau les parties prenantes, issues de l’administration et de la politique comme de l’industrie, de la finance, du monde de la recherche et de la société civile.

La structure financière de l’OFATE reflète cette mission : elle repose pour moitié sur un financement public de la France et de l’Allemagne, et pour moitié sur les adhésions individuelles de 250 entreprises et organisations représentant la diversité des métiers et acteurs de la transition énergétique. Ses bureaux sont situés aux sein du ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) à Paris et du ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie (BMWi) à Berlin.

Retour aux actualités