logo ofaenr

 

 
 
 
fullscreen

Espace Adhérent

> > > > Accélérer le développement du réseau électrique grâce à des réseaux d’injection

Accélérer le développement du réseau électrique grâce à des réseaux d’injection

Face à l’urgence de développer les réseaux électriques et le nombre croissant de mises à l’arrêt forcées d’éoliennes en raison d’insuffisances au niveau du réseau électrique, le Syndicat allemand de l’éolien (BWE) a chargé le bureau de consulting Ecofys d’établir une étude synthétique (en allemand) pour évaluer le dispositif technique pour la mise en place de réseaux d’injection. Ces réseaux d’injection relient directement un ou plusieurs parcs éoliens au réseau de transport, complétant ainsi le réseau de distribution (110 kV), auquel sont actuellement raccordées la majorité des éoliennes installées en Allemagne.

L’étude recommande notamment de tenir compte des aspects suivants lorsqu’il s’agira de définir ces réseaux d’injection :

  • Les dispositifs d’un réseau d’injection devront être installés entre le site de production d’énergie et le réseau électrique à un niveau de haute tension de 220 kV voire de 380 kV.
  • Une ligne de raccordement mutualisée ne devra pas excéder une capacité de 1 500 MW.
  • Le dispositif de sécurité (n-1) n’aura pas lieu d’être respecté.


L’étude propose par ailleurs de privilégier une élaboration et réalisation des réseaux d’injection en étroite concertation avec les gestionnaires de réseaux de distribution au niveau régional. En termes de financement, Ecofys propose un modèle type CSPE. On estime que ces réseaux pourront majoritairement être réalisés grâce à des câbles souterrains, contribuant ainsi à accroître l’acceptabilité auprès de la population.
Avec la mise en place d’un tel réseau d’injection dans la région de Brandebourg, le groupe Enertrag a fait ses premières expériences sur le terrain (information en allemand) : des installations d’une capacité de 260 MW sont raccordées à ce réseau de 250 km. L’entreprise a réalisé et exploite le réseau dans l’objectif de son indépendance vis-à-vis des capacités limitées des réseaux au niveau régional et d’assurer l’injection de l’électricité produite par ses installations EnR.

Retour aux actualités